Je suis de nouveau interdit bancaire : que faire ?

Je ne pensais pas que ça allait m’arriver de nouveau, mais voilà : encore une fois je suis interdit bancaire. Lorsque c’est arrivé la première fois, je ne savais pas quoi faire. Aujourd’hui je vais partager avec vous la manière dont il faut réagir, ce que j’ai appliqué d’ailleurs pour cette fois-ci.

Rappel sur le fichage bancaire

Avant que je n’aille plus loin dans mon histoire, laissez-moi avant tout vous en dire un peu plus sur la situation d’interdit bancaire. Etre fichée FICP, c’est se voir interdit d’émission de chèques de banques pendant une durée de cinq ans, en raison d’une émission d’un chèque sans provision par le passé.

C’est une situation particulièrement désagréable, dans la mesure où vos moyens de paiement sont extrêmement limités. Vous pouvez avoir un compte bancaire, mais les moyens de paiement qui vous seront mis à disposition se suffiront à une carte de retrait avec vérification systématique, afin de s’assurer que vous ne ferez pas de nouveaux écarts financiers de manière à ne plus être solvable.
Enfin et non des moindres, les portes du crédit immobilier vous seront fermées du moins jusqu’à ce que vous ayez rétabli votre situation.

Réaction numéro un : arrêter les dépenses superflues

redressement bancaireUne chose est sure : vous manquerez cruellement de liquidités pendant la période où vous serez en interdit bancaire. Au début, je ne mesurais pas l’ampleur de la situation. Je continuais à vivre un peu comme si rien ne s’était passé. Et c’est lorsque je suis passée au guichet automatique que j’ai réalisé ce qui m’arrivait : je ne pouvais plus me permettre des achats superflus.
Lorsque vous êtes fiché bancaire, il faut que tout ce qui vous reste comme liquidités serve à payer les charges courantes comme l’alimentation, les frais de déplacement et autres. Comme vous ne pouvez plus retirer de l’argent à tout va, autant optimiser vos dépenses.

Réaction numéro deux : rétablir la situation au plus vite

Lorsque j’ai été fichée bancaire pour la seconde fois, je savais qu’il fallait réagir au plus vite. En effet, il est possible de se sortir de l’interdit bancaire et de lever l’interdiction à condition d’être réactif. Ce qu’il faut faire, c’est s’arranger pour que votre créancier soit payé.

Vous pouvez alors vous rendre à la banque au plus vite et créditer votre compte, et ensuite appeler votre créancier pour qu’il vienne toucher à nouveau son chèque. L’autre solution, c’est de récupérer le chèque auprès de votre créancier et le payer en espèces. Quant au nouveau chèque, vous irez à la banque le rapporter afin de prouver à cette dernière que vous êtes désormais solvable. Elle enregistrera alors le numéro du chèque et contactera la Banque de France pour annuler votre fichage lorsque la situation est avérée clean.
Pour ma part, c’est comme ça que j’ai pu éviter d’être fichée FICP pour la seconde fois pendant cinq ans.

Les commentaires sont fermés.