La formation par alternance, bonne ou mauvaise idée ?

Group of young people in training courseAlors que le gouvernement et le ministre François Rebsamen souhaitent booster l’alternance avec la création de plus de 200.000 postes, il faut se demander si ce système de formation est vraiment positif.

Un bon moyen pour former les jeunes ?

La première chose est de savoir si les stages de cette alternance apportent quelque chose au jeune dans sa formation. La réponse est oui. Effectivement, par quel autre moyen que l’apprentissage (voir les possibilités ici) sur le terrain peut-on être formé aux gestes du quotidien pour un poste particulier ? Bien sûr, les stages en entreprise sont ce meilleur moyen. L’étudiant comprendra plus facilement ce qui est demandé et les encadrants pourront lui montrer ce qui ne va pas.

Une ouverture sur le marché de l’emploi ?

Dans cet article du site Le Monde, le journaliste explique que : « selon le Céreq, le taux d’emploi des apprentis sortant de l’enseignement supérieur de la génération 2010 est de 85 à 90 % après trois ans de vie active alors que pour l’ensemble des sortants (diplômés et non diplômés), il est de 78 % ». Il est évident que les jeunes passant par l’alternance ont un avantage pour décrocher un poste rapidement. Ils ont en effet déjà des contacts et ils peuvent être recommandés par l’entreprise où ils ont fait leur stage. De plus, ils sont plus opérationnels qu’un étudiant resté dans une salle de cours pendant toute sa formation.

Les commentaires sont fermés.