Le portage salarial : une solution innovante pour les travailleurs indépendants

D’après de récentes études, la France abrite plus de 2 millions de travailleurs indépendants. Les personnes exerçant une profession libérale ne jouissent pas toutes d’une bonne stabilité financière. Voilà pourquoi les législateurs ont créé un régime appelé  le portage salarial.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial consiste à conserver les avantages sociaux du salariat tout en restant autonome. Pour ce faire, le travailleur indépendant doit consulter une société de portage. Cette dernière se charge de la régularisation de son activité, du payement des différentes charges fiscales et du recouvrement des services rendus.

Le salarié porté se décharge ainsi de toutes les démarches administratives pour ne se concentrer que sur ses missions. Il jouit également d’un salaire mensuel et trouve plus facilement des clients. Les particuliers contactent en effet les agences quand ils ont besoin de main d’œuvre pour une tâche donnée. L’établissement met alors à disposition un travailleur indépendant expérimenté et qualifié.

Plusieurs corps de métiers peuvent opter pour cette solution et cela ne se limite pas simplement aux artisans. Les entrepreneurs peuvent choisir cette option afin de démarrer leurs activités sans créer une entreprise. Par ailleurs, il n’y a pas de limites  en chiffre  d’affaires qui les obligerait à prendre des dispositions particulières.

Comment choisir une société de portage salarial ?

Ce secteur a beaucoup évolué en quelques années. Désormais, il existe d’innombrables entreprises de portage sur le marché à tel point qu’il est devenu difficile de choisir. Afin de faire le bon choix, le travailleur indépendant doit se pencher sur différents critères.

À cet effet, il doit tout d’abord étudier la rémunération en portage salarial proposée par chaque établissement. Chaque entité présente des formules particulières. Généralement, il s’agit d’un salaire supérieur au SMIC et variable en fonction du dynamisme du salarié porté. Toutefois, certaines modalités peuvent retarder le jour de la paye. Le payement peut être conditionné par le recouvrement des factures.

Dans un autre registre, le particulier aura à s’informer sur les frais de gestion demandés par l’entreprise. Ce montant sera soustrait à la somme gagnée par le travailleur indépendant. Afin de connaitre tous les détails sur le sujet, il convient de consulter un guide de portage salarial.

 

Les commentaires sont fermés.