Les avantages et inconvénients du statut de cadre

Le statut cadre signifie que l’employé est parvenu à gravir les échelons. Il s’agit d’un avantage que l’on offre d’habitude aux salariés qui ont su faire leurs preuves au fil du temps. Les années de loyaux services doivent toujours payer. Le passage au statut cadre implique plusieurs changements pour le concerné. Même si les avantages sont nombreux, il n’en reste pas moins qu’il y a aussi des inconvénients.

Avantages du statut de cadre

Le fait de se convertir en un cadre dans une entreprise présente toujours des avantages. Le premier (qui représente d’ailleurs le principal point fort à cette situation), c’est que la personne bénéficie désormais d’un salaire supérieur. De plus, il est également possible que deux cadres aient des salaires variables. Cette situation peut être liée aux objectifs de résultats, à la commission sur le chiffre d’affaires, ou même à l’intéressement. L’autre avantage au passage du statut cadre concerne l’organisation dans le travail. En effet, le salarié bénéficie désormais de plus de jours de repos.

Même s’il peut connaître des jours de rallonge, il peut aussi lui arriver de ne pas travailler quelquefois. On dit qu’il s’octroie des jours RTT. Parmi les autres points forts concernant le statut de cadre, il est également possible de parler de la couverture sociale qui devient nettement plus avantageuse. On assiste aussi à une pension de retraite beaucoup plus élevée et des avantages en cas de licenciement. Le droit des cadres veille au respect de l’ensemble de ces avantages. Le droit des cadres prend également en compte l’hygiène, la sécurité, la discipline, ainsi que le harcèlement moral et sexuel.

Les inconvénients du statut de cadre

Malgré tous les avantages que propose le statut cadre et qui ont d’ailleurs été bien réglementés par le droit des cadres, le statut présente néanmoins quelques points faibles. Les inconvénients se feront ressentir sur tous les plans. Par exemple, en ce qui concerne les salaires et cotisations sociales, le cadre se retrouve avec des charges salariales nettement plus élevées. Il n’est pas non plus rare de constater des surprises concernant la différence entre le salaire brut et le net.

L’autre inconvénient concerne la durée de préavis et de période d’essai. En tant que cadre, il vous faudra prévenir votre employeur au moins 4 mois avant, si toutefois vous prévoyez de quitter la société. La retraite complémentaire du cadre impose également des cotisations supplémentaires. Ses charges vont alors augmenter de façon considérable. De plus, l’avenir incertain des caisses de retraite complémentaires peut porter préjudice au cadre.

Les commentaires sont fermés.