Les profilomètres : des appareils très utiles dans de nombreux secteurs

La précision est un des meilleurs moyens pour parvenir à la qualité. Pour peaufiner la finition de ses produits, il est important de se munir des équipements adéquats. Quelques entreprises doivent s’équiper d’un appareil spécifique pour mesurer les asymétries d’une surface. Les profilomètres figurent parmi les dispositifs indispensables. Ils sont utilisés dans de nombreux domaines.

Dans quels domaines les profilomètres sont-ils utilisés ?

Les profilomètres trouvent leur place dans de nombreux secteurs d’activité. Dans le domaine de la construction automobile, ces appareils sont indispensables pour la fabrication des disques de frein. Ils permettent de détecter les rugosités qui peuvent réduire les performances du système de freinage.

Les rugosimètres sont également employés lors de la conception des dispositifs optiques. Ils donnent les moyens de s’assurer qu’aucune rayure n’est présente sur les lentilles. Si c’est le cas, l’article est ramené en début de chaine pour être réparé.

Les profilomètres servent principalement à évaluer l’état d’une surface. Ils sont utilisés pour réaliser un ultime contrôle qualité avant la commercialisation. Actuellement, les fabricants des Smartphones emploient aussi ces dispositifs afin que les écrans des téléphones soient parfaitement lisses.

Enfin, ces équipements sont très utilisés dans le domaine de la recherche scientifique. Les spécialistes des sciences des matériaux s’en servent pour étudier les caractéristiques d’une matière soumise à des conditions particulières. Les chercheurs souhaitent comprendre la dilatation des métaux. Le résultat de ces recherches permettrait de concevoir des alliages qui supportent mieux une exposition prolongée aux rayons solaires.

Les différents types de profilomètres

Les professionnels auront à choisir entre un profilomètre optique ou à contact. Afin de faire un choix raisonnable, il faut connaître les caractéristiques de ces appareils.

Les modèles à contact sont dotés d’un stylet surmonté par une pointe en diamant. Cette dernière doit effleurer la surface à profiler afin de collecter les mesures. Ce type de rugosimètre est le plus abordable. Seulement, il peut laisser quelques rayures à l’utilisation. C’est pour cette raison que quelques personnes se tournent vers des spécimens munis d’un dispositif optique.

Cette seconde catégorie de profilomètre étudie la réflexion de la lumière pour identifier les rugosités. Ces modèles profitent souvent d’un large champ de mesure. Les appareils dotés d’une sonde confocale chromatique sont les plus recommandés. Leur précision conviendra aux besoins du plus grand nombre. En les disposant sur un bras robotisé, il est même possible d’automatiser le contrôle qualité des marchandises. Afin de faire le bon choix parmi tous les modèles en vente sur le marché, il est conseillé de solliciter un fournisseur spécialisé.

Les commentaires sont fermés.