Qu’est-ce que la loi Florange ?

assitanceLa loi Florange est une loi promulguée le 29 mars 2014 et qui oblige les grandes entreprises d’au moins 1000 salariés de trouver un repreneur dans le cas où elles songent à fermer leur établissement et à procéder à un licenciement collectif. Les dispositions de cette loi suscitent des débats compte tenu de ses effets contradictoires.

Les objectifs de la loi Florange

La loi Florange a été adoptée dans le but d’endiguer les nombreuses fermetures d’usines en France et de sauver la perte d’emploi causée par ces fermetures.

Une autre disposition soulève le débat dans la loi Florange : le système de vote double. Pour les actionnaires qui détiennent des titres pendant plus de deux ans, une action vaut deux voix si le système est adopté par l’Assemblée Générale. L’objectif étant de récompenser les actionnaires nationaux et européens afin qu’ils contribuent à la pérennisation de l’entreprise française.

Si la première mesure penche en faveur du sauvetage d’emplois et d’aide aux entrepreneurs, la seconde tend à encourager les investisseurs.

Les inconvénients de la loi Florange

Bien que l’obligation de chercher un repreneur demeure une obligation de moyen, elle a un effet contradictoire. Une entreprise qui doit déposer ses clés est une entreprise n’est presque plus fonctionnelle. Faillite, perte de clientèle, submergée par la concurrence, désuétude, mauvais positionnement géographique, telles sont des causes probables de fermeture. Vus ces problèmes, bon nombre d’entrepreneurs ne sont pas intéressés par la reprise. Néanmoins, avec des nouvelles stratégies d’entreprises et des restructurations, beaucoup pourront oser franchir le pas. Se faire aider dans la recherche d’un repreneur par la loi Florange 2014 semble inévitable. Des cabinets spécialisés assistent les entrepreneurs lors de cette étape pas évidente.

Les commentaires sont fermés.