Réussir sa déco industrielle : ce qu’il faut faire, ce qu’il ne faut pas faire

Certes, le caractère brut des murs en briques dans la déco industrielle libère le maître des lieux de l’obligation de les enduire, ce qui fait une tâche de moins. Les tuyaux et fils qui peuvent être découverts épargnent la nécessité d’acheter des caches. L’horloge défectueuse est remise en valeur pour devenir un précieux objet déco… La question se pose : dans tout ce bazar, ne risquerait-on pas de transformer son intérieur en bric-à-brac ? N’y a-t-il donc pas de codes à respecter pour éviter de tomber dans le mauvais goût ? – La réponse en quelques mots.

Ce qu’il faut faire

Outre les murs bruts, les fils ou conduits apparents et la récupération, le détournement d’objets donne du réel plaisir aux décorateurs animés de l’esprit factory. C’est en quelque sorte le reflet du caractère débrouillard des résidents, une preuve d’ingéniosité, d’intelligence. Les idées ne manquent pas pour transformer tel ou tel objet en un gadget vraiment utile voire indispensable ou en un mobilier style industriel. Quand, dans la cuisine, la traverse d’une vieille porte condamnée devient une patère géante servant à ranger la série de cafetières, c’est tout simplement génial. Lorsque l’ancien projecteur de cinéma hollywoodien se transforme en poulie pour supporter une lampe en suspension, le résultat est épatant.

Ce qu’il ne faut pas faire

Les codes existent bel et bien, et il faut bien les suivre pour ne pas commettre des maladresses qui ne pardonnent pas. En voici quelques-uns :

  • Trop de couleurs tape-à-l’œil

Quoiqu’en 2017, les décorateurs se soient permis un brin de folie en introduisant des couleurs gaies dans une pièce industrielle, vous, faites preuve de modération de ce côté-là pour ne pas fausser le style. Ceux qui ont assez des tons naturels du bois et du métal, du gris, du noir et du beige, et de la tendance sombre du style industriel peuvent mettre un peu de couleur sur certains objets déco ou les coussins, mais en petites touches. Encore faudra-t-il choisir quelles couleurs sont les plus appropriées ! Optez pour les teintes vives des signalétiques des usines, comme le bleu vif, le rouge et le jaune.

  • Négliger le mobilier

Le mobilier revêt une importance particulière dans le style industriel. Ce n’est pas qu’un meuble vaut le coup quand il est appelé un « meuble industriel » par le vendeur. Il faut savoir discerner les modèles authentiques. Ils doivent donner l’impression d’avoir vécu une première vie dans la manufacture. Les maîtres-mots dans le choix d’un meuble d’atelier sont l’efficacité et la solidité.

  • Choisir n’importe quelle matière

On le sait, le bois et le métal forment un duo parfait dans une déco industrielle, mais qu’en est-il du plastique ? Pour ne pas dire qu’il faudra l’éviter, soyez assez malin dans son usage. Certains ménages utilisent quand même des chaises en plastique de différentes couleurs dans un décor d’une salle à manger industrielle équipée d’une grande table massive éclairée au milieu par un énorme lustre formé de gros projecteurs, mais à vous de voir. Soyez sévère en scrutant le résultat !

  • Abuser du neuf

La plupart des équipements d’une maison décorée conformément à l’esprit factory sortent de la récup’ ou sont des objets vintage. Si l’on devra adopter du neuf, autant changer de style. Cela n’empêche pas de disposer d’un objet moderne ou chic dans une pièce, mais pas plus d’un !

Les commentaires sont fermés.