Risques et préventions liés au métier d’élagueur

Travaillant à longueur de temps perché sur le haut d’un arbre, l’élagueur est un professionnel qui sait comment se protéger pour ne rencontrer aucun accident lors de l’accomplissement de ses tâches. Pour rappel, l’élagueur s’engage à prendre soin des arbres et des végétaux. Il suit des règles horticoles strictes pour que la vie des végétaux et de l’environnement soit respectée.

Le métier d’élagueur est confronté à diverses contraintes, d’où la nécessité de prendre des mesures strictes en ce qui concerne la sécurité de l’élagueur et du pourtour de l’arbre à travailler. En effet, il peut être amené à travailler à proximité des lignes électriques, près des voies routières, etc. Ses outils de travail sont aussi dangereux, tels que la tronçonneuse et le sécateur, entre autres.

Les mesures de prévention qu’une équipe d’élagueur peut prendre

Par rapport au risque lié au niveau de difficulté de chaque chantier, le chef d’équipe soit prendre les mesures nécessaires pour protéger les ouvriers lors de la réalisation d’un travail d’élagage.

D’un coté, il y a les mesures de prévention collective, comme le repérage de l’endroit où l’arbre va être taillé, l’utilisation de matériel moins bruyant (car une haute sonorité risque de briser le tympan de la personne qui manipule l’outil), l’utilisation d’un panneau de signalisation et d’engin doté de signaux lumineux si les travaux se déroulent sur une bordure de la route, l’emploi d’un outillage et de véhicule de chantier adapté, etc.

De l’autre coté, il y a les mesures de prévention individuelle qui consiste surtout au port d’EPI ou d’équipement de protection individuelle. Il est indispensable de porter des équipements adaptés afin de se protéger des éclats de poussière, des éventuelles coupures, des intempéries et autre.

Les équipements obligatoires d’un élagueur

Pour protéger la tête de l’élagueur pendant l’accomplissement de ses tâches, il doit automatiquement mettre un casque à la norme avec une jugulaire trois points, des bouchons d’oreilles ainsi que des lunettes de protection. Pour protéger la main et le bras, le professionnel doit avoir une paire de gants adéquate ainsi que des manchettes anti-coupure (au cas où l’élagueur met un habit à manche courte. Éventuellement, pour la protection de tout son corps, l’élagueur doit mettre des vêtements anti-coupure, qu’il s’agisse de veste, de pantalon ou de jambière. Il est également impératif que son accoutrement soit adapté aux intempéries. Il y a également les chaussures anti-coupure qui doivent être aux normes, sinon leurs protections ne seront pas efficaces.

Puisque son travail se fait en hauteur, il existe également des équipements indispensables pour assurer le bon déroulement des travaux. En l’occurrence, l’élagueur doit se munir de mousquetons, d’une ceinture d’élagage, d’un harnais de sécurité, d’une longe de maintien pour se déplacer dans l’arbre, d’une protection solaire et bien d’autres encore.

Des formations régulières sur les normes de sécurité

Normalement, une entreprise doit donner des formations fréquentes à son équipe d’élagueurs afin que ces derniers soient toujours à l’affût des nouvelles normes de sécurité. Lesdites formations doivent porter sur l’utilisation des équipements de travail, des équipements de protection individuelle et des équipements de travail pour les interventions en hauteur. Il y a aussi les formations se rapportant aux conditions de travail, à savoir les préventions par rapport à l’exposition aux vibrations, la prévention des Risques liés à l’Activité Physique (PRAP) ainsi que l’utilisation des signalisations de chantier et des balises. L’élagueur peut également suivre des formations sur la connaissance des gestes de premiers secours. C’est le cas des élagueurs qui travaillent au sein de l’entreprise d’élagage arbre 77.

En conclusion, les personnes qui ont choisi d’exercer le métier d’élagueur sont, non seulement très endurantes, mais maîtrisent aussi toutes les règles concernant la sécurité au travail.

 

Les commentaires sont fermés.