Mon deuxième investissement immobilier

Quelques temps après avoir bouclé les formalités nécessaires à la finalisation de mon premier achat immobilier à Toulouse, un autre évènement heureux allait changer le cours de ma vie.

Il faut avancer

Je m’étais lancée dans mon premier investissement immobilier lorsque j’étais encore célibataire, enfin pas encore mariée. Mais j’avais bien quelqu’un, et celui-ci a fini par demander ma main. Tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes, car mon investissement rapportait bien comme prévu, et me voilà donc dans une situation plutôt favorable pour un autre investissement. Eh oui, pourquoi arrêter ! Avant de dire jamais deux sans trois, il faut bien atteindre le chiffre 2 déjà, n’est-ce pas ?

Comment est-ce arrivé ?

investissement immobilier bordeaux loi pinelPendant les semaines qui suivirent notre mariage, nous nagions dans le bonheur et ne pensions qu’à le vivre intensément, jusqu’à ce qu’un reportage sur l’immobilier à Bordeaux ne fasse tilt dans notre esprit. Pourquoi ne pas envisager un deuxième investissement immobilier puisque le premier se déroule si bien ? Après tout, nous avions maintenant 2 salaires et pas encore d’enfant à charge. Nous n’avions rien à perdre à tâter le terrain.

Mon homme me laissa le soin de peaufiner les détails, vu que j’avais déjà mené à bien ma première expérience. J’ai alors consulté internet pour en savoir un peu plus. Les sites de promoteurs immobiliers étaient unanimes : c’était bien le moment pour investir dans l’immobilier neuf à bordeaux. Leurs principaux arguments se rapportaient à l’effervescence de cette commune depuis que le maire Alain Juppé s’était juré d’en faire un pôle de développement durable.

Une petite visite sur terrain s’impose

Nous avons donc décidé d’y passer un weekend end en amoureux et de visiter la ville tout en joignant l’utile à l’agréable. Grand bien nous en a pris, car en dehors du fait d’avoir pu apprécier sur son sol natal le vin de Bordeaux, nous avons pu découvrir les immenses richesses patrimoniales de la ville ainsi qu’un ballet incessant d’étudiants insouciants. Nous avons aussi pu constater par nous même que la douceur de vivre légendaire de Bordeaux était bien réelle.

Comme notre but premier n’était pas de ne faire que du tourisme, nous sommes allés visiter les programmes immobiliers de Mérignac, de Pessac et de Bègles du quartier de la mairie. Ce qu’on a vu là a fini par nous convaincre que c’est vraiment une bonne idée d’investir dans le logement locatif à Bordeaux. Après en avoir discuté, nous avons finalement opté pour Bègles qui, quoiqu’un peu plus cher par rapport à Toulouse, est sûr d’être rapidement loué et de rapporter à terme une belle plus-value.

Les commentaires sont fermés.